Ecoutez la voix du Sénégal Oriental, Alkuma FM, 107.0

Spectr News Theme
INTERNATIONAL

Le Pape au Maroc, une "nouvelle étape" dans le dialogue islamo-chrétien

30/03/2019
Maké

La visite officielle de deux jours, entamée ce samedi, au Maroc par le Pape François, sur invitation du Roi Mohamed VI, constitue une ’’nouvelle étape’’ dans le dialogue islamo-chrétien, a déclaré, le chargé de presse du Diocèse de Rabat, le Prêtre Daniel Nourissat.

"Le Pape Jean-Paul II était venu au Maroc en 1985 et il avait prononcé un grand discours aux jeunes. Son discours est devenu la charte du dialogue islamo-chrétien. Le Pape François vient franchir une étape nouvelle à ce dialogue islamo-chrétien’’, a-t-il déclaré à des journalistes africains lors d’une visite à la Cathédrale Saint-Pierre de Rabat.

Le Pape François, est arrivé peu après 14 h à Rabat, pour une visite officielle de deux jours sur invitation du Roi Mohammed VI, la première dans le royaume et la deuxième dans un pays arabo-musulman, a constaté l’envoyé spécial de l’APS.

Le souverain pontife a été accueilli à sa descente d’avion à l’aéroport Rabat-Salé par le Roi Mohammed VI et plusieurs autres dignitaires du royaume.

Le prêtre français qui officie depuis 13 ans à Rabat, a précisé que ‘’c’est le Roi du Maroc qui a invité le Pape François et non l’Eglise’’.

‘’C’est l’Amir al Muminine +Le Commandeur des croyants+ qui invite sa Sainteté. Ce n’est pas le roi du Maroc qui invite le roi du Vatican’’, a-t-il noté, soulignant que ‘’la dimension religieuse de leur rencontre sera très importante’’.

‘’Le Pape François vient au Maroc pour voir déjà comment la charte de la fraternité qu’il a promulguée avec les grands imams de l’Université Al-Azhar du Caire, il y’a plus d’un mois à Abu-Dhabi (Emirats arabes unis), est vécue ici’’, a-t-il ajouté.

‘’Quand on regarde l’enthousiasme du peuple marocain à accueillir sa Sainteté, on a de bonne base. Le sel de la terre n’a pas besoin d’être très nombreux pour que ça sale. Nous sommes une très petite minorité’’, a-t-il dit, faisant allusion à la communauté chrétienne du Maroc estimée à 30.000 fidèles.

D’après lui, ‘’qui aurait pu imaginer il y’a 150 ans que l’Eglise au Maroc aurait été revitalisée par des chrétiens africains. Le pape vient nous encourager, c’est une visitation, il vient discrètement porteur du Seigneur provoquer des réactions heureuses de la part de ceux qui l’accueillent.

Le chargé de presse du Diocèse de Rabat a expliqué que le voyage du souverain pontife est partagé entre parts égales entre la société marocaine et des chrétiens résidant dans ce pays.

Après l’accueil ce samedi à l’aéroport de Rabat-Salé par le roi Mohammed VI, cortège du roi et celui du pape dans la papamobile se sont dirigés vers l’esplanade du Mausolée Mohammed V.

La société civile, la population et la communauté chrétienne étaient très largement représentées lors de cette rencontre.

Après les discours, le pape s’est recueilli sur les tombes de feu Mohammed V et feu Hassan II, avant que les cortèges séparés ne se dirigent en direction du Palais royal où le souverain pontife sera reçu en audience par le roi Mohammed VI.

Ils se rendront ensuite à l’Institut royal de formation des imams où l’orchestre philharmonique jouera les musiques sacrées des trois religions monothéistes.

Dimanche, au deuxième et dernier jour de voyage au Maroc, le Pape François visitera le Centre des œuvres sociales de Témara (dirigé par les sœurs de la charité).

Il est prévu une rencontre à la Cathédrale de Rabat avec les religieux et les religieuses du Maroc, un déjeuner à la Nonciature de Rabat avec les archevêques du Maroc (2 de Rabat et 2 de Tanger).

Une messe au Complexe sportif Moulay Abdellah va mettre fin à son séjour dans le Royaume du Maroc, avant son départ de Rabat vers Rome à bord d’un avion de la Royal Air Maroc (RAM).

APS

Pub test