Ecoutez la voix du Sénégal Oriental, Alkuma FM, 107.0

Spectr News Theme
ECONOMIE

OMVG : 167 milliards francs Cfa pour réaliser un barrage hydroélectrique à Sambangalou et apporter le courant à plus de 3 millions d’habitants

6/09/2019
Maké

Un projet gigantesque ! L’aménagement hydroélectrique (AHE) de Sambangalou sur le fleuve Gambie au Sénégal, précisément à Kédougou, en est un. Ce projet est une ligne d’interconnection qui dessert les 4 pays membres de l’OMVG : Gambie, Sénégal, Guinée Bissau et Guinée Conakry.

Un dossier de presse parvenu aux rédactions du Groupe Alkuma (Mensuel, site web alkuma.info et radio leader Alkuma Fm 107.0) renseigne que cette infrastructure comporte un ouvrage de retenue de 3, 8 milliards m 3 et une centrale hydroélectrique d’une puissance installée de 128 MW avec une production de 402 GWH par an.

Mieux, l’interconnexion des réseaux électriques des 4 Etats membres comprend 1677 km (183 Km en Gambie, 575 Km en Guinée, 218 en Km en Guinée Bissau et 701 Km au Sénégal) de lignes de transport d’énergie électrique à 225 KV, d’une capacité de transit de 800 MW, équipée de 36 paires de fibres optiques, 15 postes de transformation 225/30 KV et deux dispatchings.

Le document précise que les bénéficiaires de ce projet sont les Services nationaux d’électricité des 4 pays membres de l’OMVG, les populations des zones traversées par la ligne d’interconnexion 3.347.303 habitants, repartis entre la Guinée (1.850 078), le Sénégal (989.187), la Gambie (308.906) et la Guinée Bissau (199.132).

Financé par plusieurs bailleurs de fonds, la finalité du projet consiste à faire baisser considérablement le prix de l’électricité dans les 4 pays membres de l’OMVG, à accélérer l’électrification rurale, à renforcer le marché sous régional en électricité mais surtout à améliorer sensiblement les conditions de vie des populations. Et cerise sur le gâteau, il y aura plus de 90 000 ha de potentiel irrigable pour l’agriculture ou le maraichage.

Faut-il rappeler que l’électricité n’est pas un luxe mais une nécessité.

En ce qui concerne les impactés, presque tous sont indemnisés à hauteur de plusieurs millions francs Cfa. A titre illustratif, 282 personnes ont été impactées dans la région de Tambacounda et 261 sont déjà indemnisées. La phase d’indemnisation se poursuit pour les 21 impactés qui restent.

Le projet a déjà généré plusieurs centaines d’emplois directs et indirects et la fin des travaux est prévue avant la fin de l’année 2020.

Source :alkuma.info

Pub test