Ecoutez la voix du Sénégal Oriental, Alkuma FM, 107.0

Spectr News Theme
Collectivités Locales

Tambacounda : Cote d’alerte dépassée, risques d’inondations dans les bananeraies et les villages situés aux abords du fleuve Gambie

10/09/2019
Maké


Les lecteurs du portail web alkuma.info ont désormais le privilège de lire régulièrement le bulletin hydrologique du bassin du fleuve Gambie. Cours d’eau qui traverse les deux régions du Sénégal Oriental, le Parc Niokolo Koba. A la date de ce 09 septembre, nous écrivions que la station de Mako est à 6 m de la cote d’alerte. Et, le lendemain, le 10 septembre, ladite cote d’alerte est dépassée. Une situation inquiétante !

Le bulletin d’alerte crue sur le fleuve Gambie, de ce 10 septembre 2019 renseigne que la cote d’alerte de 6,00 m est atteinte et dépassée. Dès lors, les bananeraies et les villages qui bordent le fleuve sont exposés à des inondations.

« Des débordements sont observés aux alentours de la station de Mako et si cette tendance à la montée se poursuit dans les prochains jours voire heures, il est fort probable que les villages environnants se retrouvent sous les eaux. L’axe Mako - Gouloumbou doit être particulièrement surveillé (le temps de propagation de l’onde de crue est de 48 h entre Mako et Gouloumbou). Les apports intermédiaires provenant des affluents peuvent aussi contribuer à des débordements. Les bananeraies qui bordent les rives du fleuve aux environs de Gouloumbou sont particulièrement exposées, de manière récurrente, aux débordements par endroit du fleuve », renseigne le document parvenu aux rédactions du Groupe Alkuma.

Le texte qu’à la station de Mako sur le fleuve Gambie, l’évolution du plan d’eau a été rapide durant la première décade du mois de Septembre 2019. Une onde de crue est apparue dans la matinée du 10 septembre2019. Cette situation s’est plus ou moins poursuivie cette après-midi.

« Les précipitations, lit-on, qui se sont abattues à Mako, à Tambacounda et leurs environs ont entrainé une hausse du niveau d’eau jusqu’à 602 cm, ce soir du 10 Septembre 2019. La cote d’alerte de 6,00 m est atteinte et dépassée ».
Ainsi, le Chef de la brigade des Ressources en Eau de Tambacounda, M. Mamadou Diop pense que dans ces conditions, il est nécessaire d’informer les autorités administratives publiques et les populations riveraines afin qu’elles prennent les dispositions idoines.

Source :alkuma.info

Pub test