Ecoutez la voix du Sénégal Oriental, Alkuma FM, 107.0

Spectr News Theme
ECONOMIE

Unacois Yessal : Une ambition pour booster l’économie avec un secteur informel dynamique et pourvoyeur d’emplois décents

4/10/2019
Maké

Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre d’années. Cette assertion du grand penseur Pierre Corneille pourrait être attribuée à l’Union Nationale des Associations de Commerçants d’Opérateur et d’Investisseurs du Sénégal communément appelée « UNACOIS Yessal ».

Certes, elle est mise sur les fonds baptismaux, le 18 août 2017 (environ deux ans d’existence), mais a réussi à épouser presque tous les secteurs d’activités économiques. Il s’y ajoute que l’ambition du président Cheikh Cissé et son équipe consistent à revaloriser toutes les potentialités du secteur informel.

Et la nouvelle stratégie de l’Unacois Yessal vise à « faire de l’économie informelle, une économie industrielle, une économie de développement. Ce qui est en adéquation avec les visées du PSE, qui prône la transformation structurelle de notre économie, surtout avec la promotion du « concept de diplomatie économique ».

Un concept, visant à faire la promotion des intérêts économiques du Sénégal sur le plan international à travers les bureaux économiques sénégalais dans les ambassades du Sénégal en Russie, Pologne et Italie », renseigne un document transmis au portail web alkuma.info par le Directeur Exécutif, M. Alla Dieng.

Par ailleurs, l’Unacois Yessal compte de nos jours, plus de 120 000 membres au Sénégal et dans la diaspora. « Sa mission principale, dit le document, est de participer pleinement au développement économique et social du pays par la défense des intérêts de ses membres, la promotion et la distribution des produits locaux, la participation à l’industrialisation du Sénégal, le renforcement et la consolidation des partenariats en affaires, l’accompagnement de la formalisation de l’économie informelle, l’appui aux jeunes entrepreneurs etc. ».

Toujours est-il qu’en 2017, date de sa création, l’Unacois Yessal avait organisé la première édition du Gala de l’Entreprise. « C’était pour remettre des distinctions « LES BAOBABS DE L’ECONOMIE » à des opérateurs économiques en activité et à titre posthume à des disparus, et enfin à des institutions à vocation économique et sociale », ajoute le texte.

Mieux, avant la fin de cette année, plus précisément, le 28 novembre 2019 le l’Unacois envisage de célébrer ses 30 ans. Une occasion pour fêter les investisseurs et les entreprises modèles créatrices de richesses et d’emplois pour mettre le Sénégal sur les autoroutes de l’émergence.


Source :alkuma.info

Pub test